Comment les DRM ont eu la peau des bibliothécaires

Je commence à acheter des livres numériques pour l'expérimentation de la bibliothèque numérique de référence de la BM de Grenoble. Après une mise en place un peu délicate, puisque tout est expérimental, chez les fournisseurs, les éditeurs, comme la comptabilité de la ville, j'accède enfin à une plateforme dédiée aux collectivités. Et la, oh surprise, je retrouve tous les titres du catalogue grand public. Chouette, on va faire les courses ! C'est Noël ! En plus, le budget d'achat est intéressant.

après quelques recherches, je dois pourtant déchanter : tous les livres proposés comportent des DRM Adobe, et les ouvrages sans DRM sont carrément absents de la plateforme pour les collectivités. Le fournisseur me précise que les éditeurs ne souhaitent pas diffuser de livres SANS DRM aux collectivités.

autrement dit, les éditeurs ont réussi à enfermer la profession des bibliothécaires dans ses propres contradictions : les bibliothèques ont du mal à gérer les DRM pour leurs supports de lecture ou leurs usagers et ont tendance à demander des fichiers sans DRM. Mais les éditeurs ne fournissent que des fichiers protégés... Serait-ce le début d'un bras de fer ? Ou plus simplement un moyen finalement assez simple de décourager les bibliothèques de se mettre au prêt de livre numérique, qui a l'air d'effrayer beaucoup les éditeurs ? À suivre...

 

A titre individuel j'ai dans

A titre individuel j'ai dans acheté UN livre doté de DRM : on ne m'y reprendra plus ... Impossible d'en imprimer un passage, extension DRM incompatible avec ma tablette, ouverture du PDF limitée a trois périph. autorisés, ... Je comprend volontiers que les éditeurs souhaitent limiter le 'photocopillage', mais la on limite tout simplement l'usabilité ... Sans parler des droits du lecteur ...

Stéphane

Un petit éditeur subsiste ...

Juste pour signaler que le cadre légal du prêt nuùérique est assez compliqué si j'ai bien compris. Le seul éditeur que je connaisse qui ait adopté une solution à la fois respectueuse de la loi, des auteurs, des lecteurs et des bibliothèques, est Publie.Papier
(http://publiepapier.fr/)

Le livre papier comporte un "code" permettant de télécharger la version numérique (valide égelement pour les bibliothèques comme précisé ici : http://publiepapier.fr/comment-ca-marche/article/qui-quoi-comment )

Certes, ce n'est qu'un petit catalogue, mais c'est sans doute un début.